Procédés - Emil Meier Metalldrückerei

Emil Meier Metalldrückerei AG
Repoussage au tour, Emboutissage, Ferblanterie
Aller au contenu

Procédés

  • Repoussage au tour (CNC, conventionnel, jusqu'à 4 m de diamètre)

  • Emboutissage (jusqu'à 225 tonnes)

  • Estampage
  • Soudage (tous procédés)
  • Soudure par points
  • Construction d'appareils
  • Pliage (tubes jusqu'à 120 mm de diamètre, profilés)
  • Atelier de modelage
  • Construction d'outillages (moules en acier jusqu'à 1,2 m de diamètre)
  • Sablage
  • Meulage
  • Polissage



Repoussage au tour

Lors du repoussage au tour, on obtient des pièces symétriques en rotation. Un disque plat en tout rôle est appliqué sur un gabarit à l'aide d'outils presseurs, de sorte que la tôle épouse la géométrie du gabarit. Le gabarit tourne avec la tôle comme la pièce sur un tour. Les gabarits sont en bois, acier ou en matière plastique.

La poussée manuelle s'effectue à l'aide d'outils-tige. Dans le cadre des procédés automatisés, on utilise en revanche des rouleaux. La tête pivotante à rouleaux revolver permet d'exécuter différentes opérations d'usinage automatiquement et en un seul serrage.

L'automation n'est toutefois rentable que pour la production en grande série.

Les outils presseurs sont en règle générale plus économiques que les outils d'emboutissage profond. Il convient toutefois de déterminer le procédé le plus économique en fonction des différentes pièces.

Emboutissage

Dans le cas de l'emboutissage, la pièce originale est serrée, puis tirée par un poinçon. Plusieurs opérations sont nécessaires pour la fabrication de pièces de faible épaisseur. Les coûts d'outillage sont en règle générale supérieurs à ceux du repoussage.
Les pièces peuvent également prendre des formes non symétriques en rotation, par exemple, être de forme rectangulaire.
Lorsqu'une pièce peut être réalisée par repoussage, l'emboutissage n'est en règle générale rentable que pour des quantités plus importantes.

L'emboutissage est soumis à de nombreux facteurs d'influence (pression, lubrifiants, caractéristiques des matériaux, etc.). Dans certains cas, la mise en place peut de ce fait s'avérer extrêmement coûteuse. L'estimation du temps nécessaire est souvent difficile.

Outre l'emboutissage, on utilise également l'emboutissage hydro-mécanique. Cela accroît encore la diversité des formes.

Estampage

L'estampage est dans de nombreux cas le procédé le plus économique pour la réalisation de perforations, découpes et de contours. La condition requise à cet effet est néanmoins de disposer d'outils appropriés. Les coûts d'outillage devraient pouvoir être répercutés sur une quantité de pièces suffisante.

Le parc d'outils correspondants s'avère extrêmement polyvalent et il est conçu pour la fabrication de pièces par estampage ou emboutissage. La réalisation de découpes dans des corps tri-dimensionnels impose des exigences spécifiques pour les différents équipements.



Outils d'estampage

© Emil Meier Metalldrückerei AG
Retourner au contenu